Test antigéniques

Covid-19 : les tests antigéniques en Médecine de ville

L’utilisation des tests antigéniques dans le cadre de la crise Covid a fait l’objet du MIN SANTE n°177 le 28 octobre.

Les tests antigéniques sont des tests virologiques de détection d’un antigène viral (protéine) dont le résultat est obtenu en 30 minutes sur bandelette réactive unitaire. Le prélèvement est nasopharyngé (la voie salivaire restant en cours d’évaluation).

Les critères d’éligibilité des patients ont été légèrement simplifiés. Mais les conditions logistiques demeurent contraignantes et des questions perdurent quant à leur possible mise en œuvre dans de nombreux cabinets de ville. L’articulation entre les tests RT PCR et les tests antigéniques est aussi à évoquer.

Rappelons que désormais, médecins, infirmiers et pharmaciens sont autorisés – sous conditions – à réaliser les tests rapides d’orientation diagnostique antigéniques nasopharyngés.

Soyez prudents : Un test antigénique négatif ne doit pas être interprété comme le signe d’une absence certaine de contamination, et il convient de limiter le risque de fausse réassurance chez les patients.

Comment se déroule un test antigénique ?

 

 

Pour quels patients ?

 La Haute Autorité de santé a pris position le 9 octobre sur l’usage des tests antigéniques dans trois situations cliniques. (Consulter l’avis de la HAS)

Patients pouvant bénéficier d’un test antigénique

Deux catégories sont visées :

– Cas n°1 / Dans le cadre d’un diagnostic individuel réalisé par le médecin :

  •  Test prioritairement réservé aux personnes symptomatiques, dans un délai inférieur ou égal à quatre jours après l’apparition des symptômes.
  •  A titre subsidiaire, si nécessaire dans le cadre d’un diagnostic, test des personnes asymptomatiques, hors cas contacts et personnes identifiées au sein d’un cluster (catégories pour lesquelles un test RT PCR est en effet requis).

– Cas n°2 / Dans le cadre de dépistages collectifs : organisés par l’employeur ou une collectivité publique au sein de populations ciblées, en cas de suspicion de cluster ou de circulation particulièrement active du virus, après déclaration au représentant de l’Etat dans le département.

Pour synthétiser, le ministère des Solidarités et de la Santé a élaboré un logigramme sur les indications d’utilisation des tests antigéniques par les professionnels de santé :

Quand faire le test ?

De préférence lorsque les signes cliniques évoquant la maladie ont débuté depuis moins de 4 jours. Dans les autres cas, privilégier le test RT-PCR.

Où me fournir ?

 Pour les médecins, l’approvisionnement en tests antigéniques pourra se faire gratuitement auprès des officines. Pour obtenir ces tests, le médecin doit présenter au pharmacien sa carte CPS ainsi que sa carte vitale ou son NIR.

La délivrance de test doit se faire sans déconditionnement et dans les limites quotidiennes suivantes :

  • une boîte par professionnel de santé et par jour lorsque la boîte contient plus de 15 tests ;
  • deux boîtes par professionnel de santé et par jour lorsque la boîte contient moins de 15 tests.

Attention, seuls les tests listés sur le site du ministère peuvent être proposés aux patients.

Conditions de réalisation des tests au cabinet
  • Suivre une formation et avoir une attestation de formation
  • Prendre connaissance de la notice du test antigénique fournie par le laboratoire
  • Disposer d’une procédure d’assurance qualité. Ce document doit préciser les modalités de recueil, de transfert, de stockage des données recueillies, et l’identité du professionnel chargé de contacter les personnes dépistées si nécessaire
  • Référencer des tests antigéniques agréés par le ministère, liste des tests est disponible sur : https://covid-19.sante.gouv.fr/tests
  • Commander des équipements de protection individuelle (masque, gants, visière…)
  • Avoir un espace approprié pour réaliser le test, espace disposant d’une chaise, d’un point d’eau ou de solution hydro-alcoolique
  • Organisation des plages horaires en programmant la réalisation des tests : sur rendez-vous  ou sur des plages horair
Où me former ?

Vous devez justifier d’une formation à la réalisation du prélèvement et sécurité du test.
En première intention, vous pouvez 
consulter ce document.

Quelle nomenclature pour cet acte ?

 Pour les médecins libéraux, la rémunération sera de 46 euros (C 2 ou V 2) si l’examen est réalisé sur le lieu d’exercice ou réalisé à domicile (arrêté au JO du 28 octobre 2020). Ces cotations ne sont pas cumulables avec une autre majoration, à l’exception de la majoration MIS lorsque le médecin participe à la recherche de cas contacts.

Rémunération du médecin, saisie des résultats du test

 La consultation est prise en charge à 100 % par l’Assurance Maladie en utilisant le code « EXO DIV 3 ».

  • Si le patient est négatif, la consultation au cours de laquelle est réalisée ce test est facturée via la cotation C2 (que le médecin soit généraliste ou spécialiste) ou V2 lors d’une visite.
  • Pour les patients testés positifs, l’explication de l’ensemble des mesures à prendre (isolement, gestes barrières, points sur les traitements nécessaires, évaluation des situations devant faire l’objet d’une vigilance particulière) et l’initiation du contact tracing donne droit comme actuellement à la cotation de la majoration MIS de 30 euros.

Le médecin facture donc une cotation globale de : C2 + MIS.

En cas de non-respect du parcours de soins, il faut utiliser le code IPS « urgence » si patient non connu ou sans médecin traitant.

Si le patient n’a pas de NIR, et afin d’assurer la gratuité de la réalisation du test, il faut renseigner le NIR anonyme spécifique 1 55 55 55 CCC 023 (dans lequel CCC correspond au numéro de la caisse de rattachement) ainsi que la date de naissance 31/12/1955.

 

Informations des patients
  1. Le médecin doit remplir et remettre au patient une « fiche de traçabilité de la réalisation du test rapide d’orientation diagnostique antigénique de l’infection par SARS-CoV-2 ».
    Télécharger le modèle de fiche de traçabilité établi par l’Assurance Maladie.
  2. Il est aussi demandé de remettre aux patients un document sur la conduite à tenir. Voici deux modèles de documents réalisés par le ministère des Solidarités et de la Santé :

Mon test est négatif, que dois-je faire ?

Mon test est positif, que dois-je faire ?

veille sanitaire

Praesent ante. adipiscing odio quis Aenean libero lectus Aliquam