La vaccination constitue un moyen très efficace et universellement reconnu de prévention des maladies infectieuses.La politique vaccinale tient compte de l’épidémiologie des maladies à prévention vaccinale, des avancées techniques dans ce domaine, des recommandations de l’OMS et de l’organisation du système de santé. Le calendrier vaccinal fixe par des recommandations générales les vaccinations applicables aux personnes résidant en France en fonction de leur âge.Il émet également des recommandations vaccinales propres à des expositions professionnelles, aux voyages ou à des conditions spéciales telles que les vaccins prépandémiques ou l’aménagement du calendrier en Guyane. Il est élaboré par le ministère chargé de la santé après avis du Haut Conseil de la santé publique.

POINTS-CLÉS SUR LES NOUVELLES RECOMMANDATIONS EN 2019

Nouveaux vaccins : 

  • Disponibilité du Gardasil 9® : toute nouvelle vaccination doit être initiée avec ce vaccin pour les jeunes filles, jeunes femmes et jeunes hommes non antérieurement vaccinés.

Arrêt de commercialisation : 

  • Vaccins trivalents contre la grippe saisonnière : les vaccins trivalents Vaxigrip® et Fluarix® ne sont plus commercialisés. 
  • Vaccins tétanique monovalent : ce vaccin n’est plus commercialisé. 
  • Vaccins contre la typhoïde : le vaccin Typherix® n’est plus commercialisé.

Mise à jour : 

  • BCG : le décret suspendant l’obligation de vaccination contre la tuberculose des professionnels visés aux articles R.3112-1C et R.3112-2 du code de la santé publique a été publié le 1er mars 2019. Ainsi la vaccination par le BCG ne sera plus exigée lors de la formation ou de l’embauche de ces professionnels dès le 1er avril 2019. 
  • Vaccin contre le méningocoque de sérogroupe B : Bexsero®. Un nouveau schéma de primovaccination à 2 doses chez le nourrisson de 3 mois à 5 mois avec un rappel entre 12 et 15 mois a été validé. 
  • Vaccins contre l’hépatite A : mise à jour des schémas vaccinaux conformément aux AMM. 
  • Obligation d’immunisation contre l’hépatite B chez les assistants dentaires en formation dès le 1er avril 2019 conformément à l’arrêté publié le 1er mars 2019. 
  • Extension des compétences vaccinales relatives à la vaccination antigrippale pour les infirmiers. 
  • Généralisation de la compétence vaccinale contre la grippe des pharmaciens pour la saison 2019-2020. 
  • Insertion d’un tableau relatif aux schémas d’utilisation des différents vaccins grippaux : les vaccins tétravalents sont utilisés à dose complète chez l’enfant quel que soit l’âge. Les vaccins Fluarix Tétra® et Vaxigrip Tétra® disposent d’une AMM dès l’âge de 6 mois, le vaccin Influvac Tetra® dispose d’une AMM dès l’âge de 3 ans.

VACCINATION INFO SERVICE

INPES – VACCINATION

POINT-CLÉ SUR LES NOUVELLES RECOMMANDATIONS EN 2018

Depuis le 1er janvier 2018, 11 vaccinations sont obligatoires et conditionnent l’entrée en collectivité pour les enfants nés à partir du 1er janvier 2018. Il s’agit des vaccinations contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite (antérieurement obligatoires), la coqueluche, les infections invasives à Haemophilus influenzae de type b, l’hépatite B, les infections à pneumocoque, les infections invasives à méningocoque de sérogroupe C, la rougeole, les oreillons et la rubéole (tous antérieurement recommandés).

Nouveaux vaccins :

  • Vaccins hexavalents contre diphtérie, tétanos, coqueluche, poliomyélite, Haemophilus influenzae de type b, hépatite B : un troisième vaccin est désormais disponible : Vaxelis® ; ses indications sont identiques à celles des autres vaccins hexavalents. En l’absence de données d’interchangeabilité pour l’ensemble des vaccins hexavalents, tout schéma vaccinal débuté avec un hexavalent doit être poursuivi avec le même hexavalent.
  • Vaccins tétravalents contre la grippe saisonnière : trois vaccins grippaux tétravalents disposent d’une autorisation de mise sur le marché (AMM) ; il s’agit des vaccins : Influvac Tetra®, Vaxigrip Tetra®, Fluarix Tetra®.

 

Arrêt de commercialisation :

  • Le vaccin rougeoleux monovalent Rouvax® n’est plus commercialisé actuellement et ne sera plus disponible à partir d’avril 2018. Actuellement, sa délivrance est réservée aux indications recommandées (nourrissons âgés de 6 à 11 mois devant être vaccinés dans un contexte de post-exposition ou de voyage en zone d’endémie.)

 

Mise à jour :

  • Les recommandations relatives à des populations particulières qui reposent sur des avis du Haut conseil de la santé publique (personnes immunodéprimées, nourrissons prématurés, femmes enceintes ainsi que personnes âgées) sont regroupées dans un chapitre. Les références aux personnes immunodéprimées ainsi qu’aux voyageurs sont donc retirées des autres chapitres.
  • Un tableau relatif à la vaccination des catégories de personnes immunodéprimées les plus fréquemment rencontrées en médecine de ville a également été ajouté dans la partie tableaux.

 

TÉLÉCHARGER LE CALENDRIER DES VACCINATIONS ET RECOMMANDATIONS VACCINALES 2018

CARTE SYNTHÉTIQUE DU CALENDRIER VACCINALE 2018

OBLIGATIONS VACCINALES CHEZ LE NOURRISSON – 2018

POINT-CLÉ SUR LES NOUVELLES RECOMMANDATIONS EN 2017

Est mal connue chez l’homme mais on évoque les altérations neuropsychiques ( fatigue dépression angoisse confusion mentale ) les irritations chroniques ( conjonctivite gorge pharyngite toux bronches asthme ) les atteintes cardiovasculaires surtout chez les sujets fragilisés ( athérome ), les atteintes reprotoxiques. Son effet anoxiant peut entrainer des fausses couches. L’hydrogène sulfuré en tant que messager cellulaire peut interagir avec l’oxyde d’azote NO et intervenir sur la mémoire et la vascularisation myocardique tout comme le CO en excès.

C’est un des gaz courants les plus toxiques d’autant plus dangereux qu’à partir de 0,01 ppm apparait une diminution de l’odorat.

POINT ÉPIDÉMIOLOGIQUE SPÉCIAL « COUVERTURES VACCINALES AUX ANTILLES- 2017 »

POINT-CLÉ SUR LES NOUVELLES RECOMMANDATIONS EN 2016

Le calendrier 2016 introduit une nouvelle recommandation de vaccination contre le zona pour les adultes âgés de 65 à 74 ans révolus. Il est également possible, durant un an, c’est-à-dire jusqu’à la publication du calendrier des vaccinations 2017, de proposer une vaccination de rattrapage aux personnes âgées de 75 à 79 ans révolus.

 

Le calendrier 2016 simplifie la vaccination contre la fièvre jaune : le rappel de vaccination contre la fièvre jaune pour les résidents du département de la Guyane âgés de 2 ans et plus et les personnes issues de la métropole qui y séjournent ou souhaitent s’y rendre n’est plus nécessaire, sauf cas particuliers.

INFORMATIONS UTILES SUR LA VACCINATION

Afin de rappeler l’importance de la vaccination, le ministère de la santé et l’INPES mettent à disposition un ensemble d’outils d’informations destinées aux professionnels de santé et au grand public. Sites à consulter en cliquant sur les liens.

La politique vaccinale en Martinique avec l’ARS Martinique

ACTUALITÉS SUR LA VACCINATION

Mai 2016

Vaccination contre l’hépatite A : stratégie transitoire de vaccination suite aux tensions d’approvisionnement des vaccins contre l’hépatite A

En raison de tensions d’approvisionnement des vaccins contre l’hépatite A, un flux tendu de ces vaccins est attendu : les informations figurent sur le site de l’ANSM

 

04/12/2015

Assouplissement temporaire des tensions d’approvisionnement de vaccins combinés contenant la valence coqueluche

Suite à un assouplissement temporaire de ces tensions, une distribution contingentée des vaccins pentavalents (InfanrixQuinta® et Pentavac®) va être mise en place dans les officines de pharmacie. La distribution prioritaire de ces vaccins auprès des centres de PMI et des centres de vaccination est maintenue. Ces recommandations seront actualisées en fonction de la disponibilité des vaccins. Consulter le site de l’ansm

TOUTES LES ACTIONS promotion de la santé

  • Sport Santé
  • Vaccination