Endométriose

L'endométriose en 5 questions

Docteur Charles QUIST

I – Qu’est-ce que l’Endométriose ?

Bien que connue depuis 1860, date d’une première publication médicale concernant cette maladie, l’endométriose demeure encore aujourd’hui encore une maladie mystérieuse.

Chez les personnes atteintes,  des tissus semblables à la muqueuse qui tapisse l’intérieur de l’utérus (endomètre) se développent en dehors de l’utérus. Cela peut-être les trompes, les ovaires, le péritoine qui tapisse les organes du bas ventre. Parfois même l’appareil urinaire, la vessie, les reins, les intestins, les poumons …

 

II – Quelles sont les causes de l’endométriose ?

A ce jour, on ne connait pas la cause exacte de cette maladie qui touche 1 femme sur 7, soit plus de 200 millions dans le Monde.

Les causes semblent multiples. On peut citer des

  • Facteurs génétiques
  • Facteurs immunologiques
  • Facteurs hormonaux
  • Facteurs environnementaux
  • Facteurs psychologiques

 

III – Quelles sont les symptômes de l’Endométriose

Cette muqueuse utérine qui va se trouver à un endroit inhabituel, va saigner à chaque règle et entrainer une inflammation.

Les symptômes les plus fréquemment observés sont :

1 – des douleurs du bas ventre : d’abord uniquement durant les règles, puis au fur et à mesure que la maladie évolue, ces douleurs deviennent permanentes.

2 – des douleurs durant les rapports sexuels, dans certaines positions

3 – la difficulté à avoir un enfant. En France aujourd’hui, 50% des causes d’infertilité sont dues à l’endométriose

4 – puis d’autres symptômes divers : maux de tête fraquent, fatigue chronique, insomnie, troubles urinaires, troubles digestifs …

Au-delà des problèmes physiques, l’endométriose entraîne aussi une souffrance morale et sociale. La maladie va impacter tous les espaces de vie de la femme

IV – Comment dépister l’endométriose

Il faut y penser devant les douleurs des règles invalidantes, lorsqu’elles perturbent la vie scolaire et professionnelle. Avoir très mal au ventre durant les règles n’est pas normal.

3 examens sont aujourd’hui à la disposition des médecins pour confirmer la maladie

L’Echographie, l’IRM et si besoin la Coelioscopie (regarder le ventre avec une caméra au travers d’un petit trou au niveau du nombril)

 

V – Quels traitements pour l’endométriose.

Comme nous ne connaissons pas la cause exacte de cette maladie, il n’existe à ce jour aucun traitement permettant de la guérir.  Notre rôle va être de stabiliser l’évolution de la maladie, de permettre à la jeune femme d’avoir des enfants et de lui permettre d’avoir une bonne qualité de vie.

 

La prise en charge repose sur un trépied à adapter en fonction du stade et de l’évolution

  • Le suivi médical régulier: une jeune femme qui a une endométriose doit voir son médecin tous les 6 mois/1 an. Cela va permettre
    • Évaluer les symptômes
    • Refaire certains examens spécifiques si besoin
    • Evaluer la qualité de vie
    • Adapter la prise en charge
  • Le traitement médical qui va consister à calmer la douleur et à bloquer les règles. La chirurgie, même si elle ne guérit pas, permet parfois de soulager la douleur et d’arrêter l’évolution de la maladie
  • Adapter son comportement : faire du sport, changer son alimentation, diminuer le stress …

Et si on parlait SEXUALITE ?

L’endométriose va perturber la vie sexuelle : du fait de la maladie elle-même (douleurs pendant les rapports), du fait des traitements et du fait des répercussions psychologiques.

Quelques conseils pour aider nos jeunes patientes

1 – recadrer sa sexualité et le faire partager à son partenaire : privilégier la qualité et a douceur des rapports sexuels plutôt que la quantité et la violence

2 – amener son partenaire à sortir du piège de la recherche de performance pour aller vers quelque chose de plus « soft »

3- Prolonger autant que possible les préliminaires

4 – Apprendre à relâcher son périnée, parfois avec l’aide d’un kinésithérapeute

5- Trouver sa position préférée et expliquer à l’autre les positions qui font mal

6 – Communiquer et parler de ce qui fonctionne et en féliciter son partenaire

7 – Trouver des alternatives « aux rapports sexuels classiques » quand les traitements sont parfois lourds

Comment modifier son alimentation ?

Ouverture d'une consultation endométriose au CHUM

Ouverture d’une consultation endométriose au service de chirurgie gynécologique et mammaire de la MFME chapeauté par le Docteur Mehdi JEAN-LAURENT, Chef de service – Unité de chirurgie gynécologique et mammaire de la Maison de la Femme de la Mère et de l’Enfant.

La prise en charge des patientes se fera en collaboration avec l’équipe chirurgicale du CHRU de Lille, l’équipe de Procréation Médicalement Assistée des Docteurs Joguet et Morinière du CHU de Guadeloupe et l’équipe d’algologie (consultation douleur du CHUM) des Docteurs Ursulet et Tyburn .

Une Réunion de Concertation Pluridisciplinaire mensuelle se déroulera en visioconférence avec les Professeurs Rubod et Collinet du CHRU de Lille. 

Avant de la prise en rendez-vous, il est nécessaire que les patientes se rapprochent de son médecin traitant ou de son gynécologue habituel afin de vous assurer qu’un certain nombre d’examens préalables est été effectués.

QUESTIONNAIRE AVANT TOUTE PRISE DE RDV

actions de prévention

  • Educations sexuelles
  • Exposition solaire
  • Endométriose
  • Glaucome
  • Parkinson
  • Santé mentale